Un voyage oui, mais pourquoi ?

Temps de lecture / Reading time: < 1 minute

Voici un court article avec un petit podcast (d’une quinzaine de minutes), pour faire le point sur cette année d’aventure. J’essaie aussi de répondre à la question « pourquoi suis-je parti ». N’ayant pas vraiment préparé mon message il est un peu répétitif, et on entend aussi mes tics de language. Pardonnez moi pour cela ! Bonne écoute !

Pourquoi partir ?

Quelques dates clefs de ce voyage :

  • 22.03.2019 : départ de la maison en famille
  • 27.03.2019 : aventure parapente pyrénéenne
  • 01.04.2019 : voyage en duo avec Jens jusqu’à Porto
  • 01.05.2019 : embarquement sur Soukha avec Pierre, capitaine québécois
  • 01.06.2019 : traversée du Maroc en plein ramadan
  • 15.07.2019 : arrivée dans l’archipel des Canaries
  • 01.08.2019 : début de sédentarisation longue à Gran Canaria et recherche de bateau pour la transat
  • beaucoup mais alors beaucoup de choses se passent entre ces deux points !
  • Fin octobre 2019 : achat d’un voilier d’occasion avec deux autres voyageurs bateau-stoppeur
  • Fin novembre 2019 départ pour la transat
  • 24.12.2019 : retour en France, Guyane française ! On l’a fait !
  • Fin mars 2019 : installation en Guyane pour une durée indéterminée

9 Comments

  1. Salut Jules !

    Ça m’a fait super plaisir de t’entendre et d’avoir de tes nouvelles!

    Ce que tu racontes résonne pas mal avec quelques expériences que j’ai pu avoir notamment avec le besoin de prendre du recul :)!
    Pour ma part, j’en suis à ma 2ème année sabbatique qui s’achève bientôt et les études reprennent ensuite a priori.

    J’ai également senti ce besoin de trouver un meilleur sens à ce que je faisais et pour ça, il fallait passer inévitablement par le genre de voyage que t’as entrepris, un voyage qui est donc surtout intérieur en fin de compte..!

    J’imagine l’enrichissement qu’il t’apporte mais également son lot de travail, puisque travailler sur soi et la prise de recul pour prendre conscience de nos biais dans notre manière de penser et voir la Vie, n’est pas si évident…

    Alors, tout ça pour dire que je t’encourage à fond pour poursuivre ta propre voie qui sera une magnifique création puisqu’elle est nourrie par de belles intentions, avec ce désir de raviver ce lien harmonieux qui existe toujours entre l’humain et la nature..!

    Sois fort et fonce avec amour dans l’inconnu qui ne t’invite qu’à le connaître !

    Merci encore pour ton partage et ton travail, ils sont très inspirant et incitent vraiment à questionner notre mode de vie.

    Luis.

    • Merci Luis pour ton partage d’expérience ! C’est cool de lire des parcours similaires. Ce temps de réflexion t’a permis d’éclaircir un peu la situation ? Va-t-il impacter tes choix de spécialisation peut-être ?

      En tout cas je vois que tu sais de quoi tu parles ! Donc ton expérience a sûrement été bénéfique. Ces biais propres à chaque individu sont effectivement assez nocifs. Les connaître aidera forcément à mieux comprendre nos choix passés et prendre de meilleures orientations dans le futur.

      Merci pour tes encouragements et bonne reprise !
      Au plaisir de te lire

  2. Oh que oui !
    Surtout la prise de conscience de naviguer en mode automatique depuis un bon nombre d’année… nos choix étant malheureusement conditionnés la plupart du temps par des facteurs extérieures et rarement étant le fruit d’une réflexion mûri dans notre for intérieur…

    Ça a effectivement joué sur ce choix :)!
    Mais le questionnement perdure quant à la manière de pratiquer ensuite!

    L’aventure continue, et cette dernière est rendue beaucoup plus palpitante après ce genre de réalignement ;)!

    À bientôt et j’attends patiemment ta suite avec bienveillance ;)!

  3. Coucou Jules, je t’espère en bonne forme et que tu es bien installé temporairement bien sûr ! Le hasard n’a pas trop mal fait les choses que tu te sois retrouvé en Guyane française !!
    Sinon, Est-ce normal que ne reçoive pas tes Newsletters ?

    Bisous mon grand et bon voyage immobile 🥰

    • Et oui, un bon coup de chance ! Mon voyage aurait pu s’arrêter plus tôt que prévu si j’avais continué..
      C’est normal que tu n’aies pas reçu de newsletter car… Je n’en ai pas envoyée 🙂

  4. Bonjour Jules, je suis une amie de Caroline, amie de la plongée. Ton message est très intéressant, quelle richesse, quelle profondeur…
    Je n’ai rien de particulier à te dire si ce n’est que je trouve ta démarche vraiment chouette. J’ai une fille qui doit avoir à peut près ton âge et qui elle a décidé de se lancer toute seule dans l’agriculture bio, non mécanisée dans la région grenobloise. Je trouve génial que des jeunes nous montrent d’autres chemins, d’autres façons d’envisager les choses. Vous nous enrichissez énormément.
    Bravo encore et j’essaierai de te suivre régulièrement.
    Bonne continuation et prends également bien soin de toi 🙂
    Corinne

    • Bonjour Corinne,
      merci pour ton message. Ces jeunes qui prennent des chemins différents peuvent aussi se le permettre grâce au monde que nos parents et nos grands parents ont construit… Sans cela, je n’aurai pas pu partir. C’est aussi plus facile (=nettement moins courageux) de franchir le pas lorsque l’on sait que l’on peut compter sur sa famille et ses amis !
      Je suis content de lire que mon message puisse enrichir, ou nourrir des discussions et réflexions, cest un des objectifs du voyage aussi. Sans avoir la prétention bien sûr de donner une vision exacte ou unique.
      Bonne lecture des prochains articles !

  5. Bonjour Jules,j’ai écouté ton message,à la fois introspectif et militant à la découverte du monde si divers d’aujourd’hui.Cette démarche que j’ai eu du mal à comprendre de la part d’un brillant sujet promis à exercer un métier intéressant et à une »belle carrière »,tu n’en n’a pas voulu,du moins pour l’instant,et pas forcément dans la voie de tes études.Je constate que ta curiosité à découvrir le monde et à t’en donner les moyens s’inscrit dans une tradition ou de nombreux artistes,peintres,écrivains,musiciens ainsi que les espoirs des grandes familles,mais aussi de simples esprits curieux parcouraient l’Europe,rencontrant les porteurs d’idées nouvelles et revenaient (ou pas)munis d’une expérience et d’une vision élargie de leur propre univers.Nous ne sommes plus au temps des diligences et des trains à vapeur et depuis longtemps déjà le monde entier est à la portée de tous.
    Je comprends l’enrichissement que ces voyages t’apportent au niveau des contacts,de la découverte des modes de vie,des langues étrangères que la pratique du vélo te permet de voir au plus près.Je comprends aussi la victoire sur toi mème que représente cette aventure volontaire matière à réflexion.
    Je suis d’une autre époque,j’avais 20 ans peu après la guerre,un diplome et l’envie de vivre mieux que mes parents,de profiter du progrès,de la consommation dont nous avions été privés.Mon cas est celui de toute cette génération porteuse des 30 glorieuses et qu’on accuse aujourd’hui de ne pas avoir pris assez soin de la planète.
    Il faudra donc trouver un compromis entre un développement économique nécessaire pour nourrir et faire mieux vivre des millions de personnes et la protection indispensable de la nature pour laquelle tu milites.
    Ton grand père

    • Bonjour Papi,

      Je ne pense pas qu’une accusation envers les générations passées, si elle existe, soit bien légitime. Nous même, la génération 2000, ne savons pas comment nous allons impacter les générations futures. C’est très difficile de prédire l’avenir. Si je ne dois retenir qu’une chose de mon voyage aujourd’hui c’est bien cela.

      Mais nous pouvons faire le constat du résultat des changements industriels des 200 dernières années. Définir un coupable n’aidera en rien à mieux comprendre si un autre modèle serait mieux ? S’il permettrait une vie décente au 8 milliards d’êtres humain ?

      Dans tous les cas, ces défis sont au moins aussi grands et intéressants que ceux que tu as connu après tes études. En cela, les années à venir promettent d’assouvir ma curiosité !

      à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *